Saison 2014/2015: Opéra du Jour fête ses 10 ans !

 Venez nous rejoindre sur les cimes des Pyrénées : les 5 et 6 août, deux concerts Offenbach

chant : Claire -Elie Tenet, Dina Husseini et Christian-Rodrigue Moungoungou

piano : Magali Albertini

mise en scène : Isabelle du Boucher

Concert de rentrée mardi 6 octobre 2015 20H30 avec les Mélodivines

Elles sont quatre : 

• Une mezzo : elle n’a pas besoin de se coucher tard pour avoir des graves,
• Une soprano lyrique léger : elle peut malheureusement chanter très très aigu,
• Une soprano ? lyrique ? : elle… fait ce qu’elle peut,
• Et une pianiste : Sous prozac, elle rattrape les erreurs et tente désespérément de sortir de l’ombre.

Ne ratez pas le nouveau cabaret chaotique "We are creatures of the wind"  des Mélodivines 

MOZART FOR EVER : en images

le dernier salon de musique de la saison 14/15 :  c'était mardi 12 mai  au Ranelagh

avec Marie Planinsek soprano et Frédéric Cornille baryton et Olivier Cangelosi piano

extraits de Zaïde, Les Noces de Figaro, Don Giovanni...

Un article de FORUM OPERA

Opéra du jour : à l’ouest lyrique, du nouveau !

Par Christophe Rizoud | jeu 14 Mai 2015 | Imprimer

Bastion lyrique le plus à l'ouest de Paris, Opéra du jour clôturait mardi dernier, 12 mai, au Théâtre du Ranelagh une saison qui marquait ses dix années d’existence. Qui mieux que Mozart pour refermer cette décennie, lui dont le nom revient comme un leitmotiv dans une programmation initiée en 2006 par Cosi fan tutte.

Il suffit, séduit, d’écouter Isabelle du Boucher présenter chacun des airs interprétés pour comprendre les liens profonds qui unissent la fondatrice de l’association avec le compositeur des Noces de Figaro. Qu’il soit Comte ou Don, Frédéric Cornille a l’allure et l’aplomb d’un grand seigneur mais Papageno correspond davantage à sa vocalité. Aux traits furieux de « Tiger », le tempérament de Marie Planinsek préfère l’épanchement douloureux d’Illia et de Pamina, mieux à même de souligner la grâce du legato. Accompagnateur zélé, Olivier Cangelosisort de l’ombre le temps d’une Fantasina composée par Hummel à partir de l’air de Figaro, « Non piu andraï ».

De Mozart à son petit homonyme des Champs-Elysées, il y a un pas qu’Opéra du jour franchira la saison prochaine avec une série de représentations de La Belle Hélène. Isabelle du Boucher annonce aussi la création d’un festival lyrique qui, dès janvier 2016, proposera une fois par mois, toujours au Théâtre du Ranelagh, un grand opéra du répertoire dans une version de poche. Ainsi, perdure dans l’Ouest parisien à rebours d’un contexte économique et culturel préoccupant, une tradition musicale qui remonte au 18e siècle. A l’heure où une réforme scolaire s'applique à rayer de la carte les fondements de notre culture, puisse l'association bénéficier des subventions nécessaires à la poursuite d’une entreprise que le contexte actuel rend encore plus salutaire.

Toutes les informations sur le spectacle

Réservations:  01 42 88 64 44 ou directement sur le théâtre du Ranelagh


Retour sur un succès, programmé d'octobre 14 à février 15

Théâtre du Ranelagh : Le Carnaval des animaux